• Jennifer

Fabrique poétique



Les Escales en poésie nous conduisent sur les rives d'un fleuve, dans une rue de la capitale, sur les espaces enneigés, ou dans un intérieur chaleureux.

À présent, arrêtons-nous pour lire les mots d'une poète, Françoise Lison-Leroy.

Pour lire aussi les échos souriants, créations de petits collectifs d'une classe de cycle 2 à Foix Mandela

La grande ville

Moi, quand j'ai peur

je mets mon chapeau de lune mes lunettes policières

mes bottines sauvages

et, je sors pour griffer la nuit affronter les voleurs et les loups.

C'est moi qui fais reculer les ombres

me voilà

je suis la dangereuse

La belle vie

Moi , quand je suis triste ,

je mets ma chemise de fleurs , mes couettes et ma casquette

mes chaussettes souriantes

et, je sors pour aller me promener la nuit, avec les gentils et

les heureux .

C'est moi qui fais reculer les disputes

me voilà

je suis la joyeuse.

La rue joyeuse

Moi, quand je suis délaissée

je mets ma robe cloche, mes clochettes d'argent

mes baskets sauvages

et, je sors pour me balader dans la rue, affronter les moqueurs et les menteurs.

C'est moi qui fais reculer les tricheurs

me voilà

je suis la joyeuse.

La cour de récréation

Moi, quand je suis seul

je mets ma chemise de cœurs mes chemisettes de couleur

mes chaussettes joyeuses

et, je sors pour retrouver mon ami(e) , affronter les jalousies et les disputes .

C'est moi qui fais reculer les racistes

me voilà

je suis le meilleur ami.